Vous êtes ici : Accueil > L’insulinothérapie fonctionnelle > * FOCUS médical > . Le pancréas bioartificiel MAILPAN

. Le pancréas bioartificiel MAILPAN

08/05/2013

Programme européen BIOSID :
5.5 Millions d’euros de la Commission européenne pour la validation clinique du pancréas bioartificiel MAILPAN

Auteur : Docteur Séverine SIGRIST *
Article rédigé en avril 2013.

Le Centre européen d’étude du Diabète coordonne un programme européen de 7 partenaires, financé par l’Europe dans le cadre du FP7 à hauteur de 5.5 millions d’euros et dont l’objectif est de valider cliniquement le pancréas bioartificiel MAILPAN (Macroencapsulation des Ilots Pancréatiques).

La greffe d’îlots pancréatiques est une des thérapeutiques proposées pour les patients diabétiques de type 1 afin de restaurer une insulino-indépendance. Cependant, cette approche thérapeutique est limitée par le faible nombre d’organes disponible et par l’utilisation d’un traitement anti-rejet lourd et contraignant. L’objectif de ce projet est de proposer une approche thérapeutique originale permettant de proposer cette thérapie à un plus grand nombre de patient : il s’agit du pancréas bioartificiel.

D’un point de vue clinique, le pancréas bioartificiel repose sur un système efficace d’immuno-isolement des cellules sécrétrices d’insuline basé principalement sur leur encapsulation à l’aide de membranes artificielles imperméables aux anticorps et autres cellules immunitaires impliquées dans le rejet mais perméables aux nutriments, au glucose, à l’oxygène et à l’insuline.

JPEG - 48.7 ko

Le pancréas bioartificiel doit ainsi assurer la protection des cellules greffées du système immunitaire du receveur, protéger le receveur des cellules greffées et maximiser leur fonction.

Le programme BIOSID se déroulera en deux étapes. La première consiste à optimiser l’environnement interne du MAILPAN afin d’assurer les meilleures conditions de survie et de fonctionnement des cellules encapsulées. La deuxième correspond au test du prototype MAILPAN chez le gros animal afin de valider sa biocompatibilité et sa sécurité avant la mise en place des études cliniques chez l’homme.
Le dispositif MAILPAN s’adresse aux diabétiques de type 1 (plus de 300.000 en France). Il permettra de remplacer les îlots pancréatiques détruits par ce pancréas bioartificiel afin de réguler physiologiquement leur glycémie en absence de traitement anti-rejet.

BIOSID repose sur le socle de 16 années de recherche, qui après le développement et la mise en oeuvre de deux premiers programmes européens également pilotés par le CeeD et financés par la Commission européenne (projet BARP mené de 1996 à 2000 et projet BARP+ mené de 2004 à 2007), a abouti en 2011 à la création de la Start-Up Defymed.


JPEG - 50.7 ko
Docteur Séverine SIGRIST

* Docteur Séverine SIGRIST,
Responsable du laboratoire de recherche du CeeD et
Présidente de la Start-Up Defymed.